Guilde Saka-Makabé (Hecate)


 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
LA GUILDE SAKA-MAKABE RECRUTE DE NOUVEAU LVL 120 MINI A PARTIR DU 1er JANVIER

Partagez | 
 

 Rosée-Précieuse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Linaewenn
Administrateur
Administrateur
avatar

Féminin Age : 30
Vierge Chat
Messages : 1582
Localisation : Bretagne

Feuille de personnage
Classe: Ecaflip
Type: Terre
Niveau: 200

MessageSujet: Rosée-Précieuse   Lun 14 Sep - 11:31:51

CHAPITRE 1, LE COMMENCEMENT :


Dans une forêt enchantée, le calme habituel fût rompu par une vive agitation chez les habitants des lieux. Une rumeur courrait selon laquelle un grand arbre se serait mis à briller d'une lueur colorée et des orbes dorées s'envoleraient doucement de son sol. Les animaux, fées et autres créatures fantastiques courraient dans tous les sens à la recherche de ce fameux arbre.
Quand ils le trouvèrent, des fées étaient déjà en train de l'examiner de plus près. Les autres moins téméraires étaient restés en cercle, éloignés de l'arbre pour observer. Une des fées remarqua un trou à la base du tronc. Elle se risqua à aller voir. L'arbre étant très grand et très feuillu, il cachait suffisamment les rayons du soleil pour que l'intérieur soit trop sombre pour voir dedans. Elle entra et tenta de distinguer quelque chose grâce à sa propre lumière qui émanait de son corps. Elle vit quelque chose gigoter et fit un bond en arrière, surprise. Elle appela ses autres amies fées à la rejoindre pour venir l'escorter et l'aider à plus éclairer les lieux. Quel genre de bête pouvait bien vivre ici, dans cet arbre scintillant ?


Le Sage Hibou qui vivait plus haut sur les branches disait ne rien avoir vu d'inhabituel depuis son retour de la chasse à l'aube. Il s'était posée sur les branches comme à son habitude pour observer le lever du soleil avant d'aller dormir et que l'arbre s'était mis à briller progressivement, chose qui avait inquiété le voisinage et avait déclenché l'agitation dans la forêt.
Les autres fées avaient rejoint la première et formèrent un amas lumineux pour éclairer la chose qui avait bouger dans le tronc. Elles y aperçurent un bébé. C'était une petite fille de quelques mois habillée d'une sorte de robe en tissu de lin jaune pâle et d'une couche faite de larges feuilles cousues entre elles. La petite ne semblait pas effrayée par les fées et semblait même intéressées par ses petites lumières de couleurs qui virevoltaient au dessus de sa tête, émettant une petite poudre brillante derrière leur passage. Elle n'avait l'air ni fatiguée, ni affamée, ni sale malgré le lieu où elle se trouvait. Elle était très vive.


Une des fées ordonna aux résidents des lieux de parcourir la forêt à la recherche d'un humain qui errerait dans le coin. Chacun partit de son côté pour poursuivre cette quête.
Quelques heures plus tard, ils revinrent tous sans aucun succès. Personne n'avait vu ou trouvé quoi que ce soit, ni vu quiconque. Le mystère restait entier autour de cet enfant. La fée décida donc d'emmener la petite fille avec elle pour mieux s'en occuper. Elle demanda aux êtres de forêt de surveiller chaque lieu et de venir l'informer si la moindre choses suspecte se passait. Elle appela les autres fées pour l'aider à déplacer le bébé. Elles la portèrent hors du tronc et firent une pause devant l'entrée afin que tout le monde puisse observer l'objet de la découverte. C'est alors qu'une petite goutte de rosée tomba d'une feuille et vint s'échouer sur la joue de l'enfant. Au contact de sa peau, la goutte se mit à scintiller de milliers de paillettes dorées. C'est alors qu'on nomma la petite fille « Rosée-Précieuse ».



CHAPITRE 2, L'ENFANCE :


Une dizaine d'années sont passées depuis la découverte de l'enfant. Nul n'avait trouvé le moindre indice sur son apparition. Personne ne s'était introduit dans la forêt pour la récupérer. Les fées s'en étaient bien occupées. Elles lui avaient construit un lit en branches avec une épaisse couche de feuilles douces. Elles adoraient lui confectionner de magnifiques robes de toutes les couleurs imaginables, faites de fleurs, de pétales, de feuillages … Elles l'avaient bien éduquée, que ce soit au niveau du comportement, mais aussi de l'apprentissage de la forêt, des arbres, plantes, fleurs, champignons, animaux, êtres fantastiques et de la magie. Rosée-Précieuse était très intéressée et attentive. Elle apprenait vite et maîtrisait déjà quelques pouvoirs qui contrôlait les plantes. Elle passait son temps à fleurir les lieux, à faire pousser des arbres, à orner la forêt de magnifiques couleurs. Elle était toujours souriante et joyeuse. Les habitants des lieux l'appréciaient beaucoup et avaient toujours été là pour elle et pour les fées au moindre besoin. Tout le monde était gentil avec elle.


Quand Rosée-Précieuse devint une jeune femme, elle avait fini son apprentissage et commençait à s'ennuyer. Elle se lassait de remodeler sans cesse le paysage au gré des saisons. Une idée de voyage et d'aventure lui vint à l'esprit, elle qui n'avait jamais quitté la forêt jusqu'à maintenant. Elle en parla avec les fées qui d'abord, furent inquiètes de ce projet. Puis finalement, elles acceptèrent, disant qu'il n'était pas juste de garder la jeune femme enfermée à vie en ces lieux. Elles n'avaient plus rien à lui apprendre et l'ont jugée assez mature pour entreprendre un tel voyage. Les fées lui confectionnèrent plusieurs poupées enchantées où elles avaient insufflé une âme pour la protéger et lui tenir compagnie durant son périple. Rosée-Précieuse fit le tour de chacun des habitants de la forêt afin de les remercier et de les saluer avant de partir pour son long voyage.



CHAPITRE 3, LE VOYAGE :


Elle décida donc de partir vers L'est. En approchant de l'orée de la forêt, elle eut un temps d'hésitation. Elle ne connaissait rien du monde extérieur et des gens qui y vivaient. Saurait-elle s'intégrer ? Elle prit quelques minutes pour prendre son souffle et calmer ses angoisses. Puis enfin décidée, elle entra dans ce monde inconnu. Il y avait encore quelques arbre qui lui donnaient la sensation d'être encore « chez elle ». Puis ces derniers commencèrent à se faire de plus en plus rare. Elle arriva sur un chemin où des gens semblaient transporter des cargaisons de vivres dans des charrettes. Elle vit des gens discuter entre eux, d'autres crier à plein poumons la publicité de leurs ressources à vendre. Il y avait de tout, des légumes, des fruits, du pain, des vêtements … Elle s'approcha d'un étalage quand le commerçant lui adressa la parole :
_« Bonjour mademoiselle, désirez-vous quelque chose ? Vous semblez bien chargée avec votre baluchon sur l'épaule. Une petite besace ne serait-elle pas plus appropriée pour vous soulager ? »
Rosée-Précieuse fut intimidée qu'un inconnu lui adresse la parole. Elle lui répondit, un peu tremblante :
_« Je n'ai rien à vous échanger qui vaille cette besace. Je suis désolée. J'effectue actuellement mon premier voyage et je cherche un endroit où m'arrêter pour la nuit »
_« Ah bin pour ça, vous avez la ville d'Astrub à quelques centaines de mètres en suivant cette route. Vous y trouverez bien quelque chose là-bas ! » répondit le marchand.
_« Une ville ? Je me demande bien ce que c'est. Je vais aller voir ça de suite » dit Rosée-Précieuse d'un air enjoué.
Le marchand lui tendit un morceau de papier plié. Elle le prit et l'ouvrit. C'était une carte du monde. L'homme indiqua du doigt un point sur la carte :
_« En ce moment, on se trouve ici. La ville est juste au dessus, ici. Acceptez au moins cette carte mademoiselle, je vous en fais cadeau »
Rosée-Précieuse se mit à rougir et remercia l'homme. Puis, elle poursuivit son chemin après l'avoir salué.
Plus elle avançait en direction de la ville, plus il y a avait de gens et de marchands. Le brouhaha lui tournait la tête, elle qui avait toujours été habituée au calme. Elle aperçut de grands remparts de pierre et de bois. C'était la délimitation de la ville.


Elle entra dans Astrub. La foule était condensée. Tout le monde parlait fort, d'autres criaient des choses incompréhensibles, des gens couraient dans tous les sens, des personnes visiblement saoules rampaient au sol. Rosée-Précieuse fut très inquiète d'entrer dans ce monde. Elle regarda encore sa carte et s'aperçut qu'il y avait une sorte de « lit » de dessiné sur un point de la ville d'Astrub. Elle essaya de s'y rendre. Ce point correspondait en fait à la taverne. Elle y entra. Tous les gens qui se trouvaient déjà là ignorèrent totalement son entrée. Elle se dirigea vers le comptoir pour parler à l'homme qui semblait tenir les lieux. Il engagea la conversation avant elle :
_« Elle cherche une chambre où dormir la demoiselle ? »
_« Heu oui, j'aimerai bien. Mais comment avez-vous su ? »
_« Je ne suis pas né de la dernière pluie. Une jeune femme seule, l'air perdu et qui ne semble pas du coin … avec un baluchon sur l'épaule ... »
_« Ah oui je comprends »
_« Ca fera 500 pièces d'or mademoiselle »
_« Des pièces d'or ? Mais, je n'ai pas cette chose ... »
_« Ah oui je vois, mademoiselle n'est vraiment pas du coin … Va donc te cherche un travail et revient quand tu auras de l'argent » dit le tavernier avec un air moqueur.
_« Où puis-je trouver du « travail » ? »
_« Ils cherchent des personnes motivées pour ramasser les récoltes au Nord de la ville, va donc voir là-bas »
_« Très bien, je vous remercie monsieur»
Rosée-Précieuse sortit de la taverne et se dirigea vers la sortie Nord de la ville pour trouver ces fameux champs. Effectivement, une personne qui semblait diriger les opérations lui confirma l'offre d'emploi et l'engagea. La jeune femme n'avait encore jamais travaillé d'une manière si éprouvante. Elle devait faucher du blé, les attacher en fagots et les réunir dans une charrette afin qu'ils soient emmenés en ville pour être revendus.
A la fin de la journée, Rosée avait empoché la coquette somme de 30 000 pièces d'or. Elle était très heureuse d'avoir réussi un tel travail. Elle s'empressa de retourner à la taverne pour louer une chambre et pouvoir enfin s'y reposer un peu.


Le lendemain matin, Rosée décida de profiter de ses économies pour aller s'acheter de nouveaux vêtements car son pagne de fleur était un peu trop déshabillé par rapport à la mode de la région. Elle chercha le tailleur de la ville. La ville était bien calme au petit matin. Les rues étaient presque désertes et le brouhaha avait laissé place aux gazouillis des pious. Une fois qu'elle eut trouvé la boutique, elle y entra. Il y avait de somptueuses capes, coiffes, robes et autres vêtements de qualité. Elle parcourut les étales et son regard s'arrêta sur une magnifique robe qui reflétait parfaitement son côté végétal tout en étant élégant pour se promener en ville. Une longue robe blanche d'un tissu très fin et léger, épaules nues. Une sorte de gilet fait d'une énorme feuille de couleur brune, orné de trois fleurs blanches. Une ceinture longue faite de feuilles vertes et brunes cousues entre elles. Et pour finir d'orner le bas de la robe qui descendait jusqu'au sol, une magnifique écorce souple entourait la base. Cette robe n'avait jamais aussi bien été portée. Rosée n'hésita pas un instant devant les yeux émerveillé du vendeur, très fier de sa création. Elle décida de la garder directement sur elle plutôt que de revêtir ses anciens vêtements. Elle détacha ses cheveux qui étaient en chignons devant le miroir et fit une queue de cheval haute, laissant sa longue chevelure tomber jusqu'à ses pieds. La métamorphose était époustouflante. Elle avait du mal à se reconnaître, elle qui ne se regardait pas souvent dans un miroir, faute de ne pas en avoir dans la forêt, elle devait se contenter de son reflet dans l'eau. Elle eut la sensation d'être devenue une femme bien plus vite que ce qu'elle croyait. Elle n'avait pas vu les années passer aux côtés de sa grande famille forestière. Elle gardait les souvenirs d'une enfance heureuse et pleine de jeux et de couleurs. Mais le temps était passé, elle était devenue adulte maintenant. Il était temps pour elle de prendre son avenir en main et de commencer une nouvelle vie.


Après avoir travaillé une petite semaine dans les environs d'Astrub pour se mettre de l'argent de côté, Rosée décida de poursuivre son voyage. Avant de partir, elle fit le plein de nourriture, vêtements, potions, et autres babioles qui lui seraient utiles. Elle avait finalement opter pour un sac à dos et une besace pour ranger toutes ses affaires. Après avoir étudié la carte que le marchand lui avait offert, elle voulut poursuivre par le Sud. Il paraît qu'elle pourrait y voir la mer et des plages, dont elle ignorait totalement à quoi cela pouvait ressembler.
Elle sortit donc par la porte Sud de la ville et s'engagea sur la route. Là, elle vit un panneau indiquant la direction « Château d'Amakna ». Ce serait donc son nouveau but. Aller visiter ce lieu. Elle aperçut au loin d'énormes remparts entourés d'une rivière. Il y avait un grand pont en bois qui passait au dessus de cette rivière et donnait accès à la ville. L'édifice était tellement majestueux qu'elle se demandait si elle pouvait vraiment y entrer. Il n'y avait pourtant aucun garde qui surveillait l'entrée. Elle s'y risqua.
La ville que ces murailles abritaient était assez semblable à Astrub, à part quelques détails comme des drapeaux qui étaient accrochés un peu partout et des sortes d'enclos qui enfermaient d'étranges bêtes que Rosée n'avait encore jamais vu.
Elle se dirigea vers un bâtiment de pierres gigantesque au centre de la ville. Là, il y avait foule. Des gens agglutinés semblaient attendre quelque chose. Rosée s'approcha d'eux.
_« Bonjour, que se passe-t-il ici s'il-vous-plaît ? » demanda-t-elle.
_« Bonjour mademoiselle. Tout le monde attend que le Roi sorte de son château, c'est la fête des récoltes. Toute la ville y participe et c'est l'occasion de voir notre souverain »
_« C'est donc cela un château ... » dit-elle tout bas.
Rosée comprit que cette personne semblait être très importante pour la population, que les gens le respectait. Elle s'approcha et vit l'homme tant attendu sortir par la porte principale. Il n'était pas très grand, un peu ventripotent et il avait une longue barbe blanche. Il portait de larges vêtements raffinés et une énorme couronne qui semblait bien lourde. Il se pavanait, tout fier devant ses sujets en faisant des signes de la tête et de la main.
Un homme dans la foule aperçut Rosée de loin et son regard se figea sur elle plutôt que sur le spectacle qui se passait à quelques pas de lui.
_« Non … Ce n'est pas possible … C'est impossible que ce soit elle ... » dit-il tout bouleversé.



CHAPITRE 4, LA RENCONTRE :


Rosée était captivée par la scène. Tout le monde semblait tellement joyeux et enthousiaste qu'elle s'apprêtait à les suivre dans la fête. Quand quelqu'un la saisit par le poignet et l'entraîna en dehors de la foule. Elle était très effrayée et commençait à paniquer. Avant qu'elle ait pu se mettre à crier, l'inconnu la saisit par les épaules et la regarda intensément dans les yeux et dit :
_« Ca ne peut pas être toi ! Ce n'est pas possible ! Je dois rêver ! »
L'homme semblait vraiment très ému, ses yeux retenaient des larmes.
_« Mais … Je ne vous connais pas monsieur, lâchez-moi par pitié, vous me faites mal ! »
En entendant cette phrase, l'homme reprit ses esprits et la lâcha immédiatement. Il se prosterna plusieurs fois en lui suppliant de pardonner son comportement. Rosée reprit elle aussi ses esprits et excusa l'homme.
_« Mademoiselle, je vous en supplie, dites-moi quel est votre nom ... »
_« Je me nomme Rosée-Précieuse »
_« Oh je vois … Excusez-moi sincèrement, je me suis trompée de personne. Vous lui ressemblez tellement … En même temps, si j'avais un peu plus réfléchis, depuis le temps, la personne que je pensais avoir reconnue ne serait plus aussi jeune que vous aujourd'hui … Mais d'où venez-vous ? Je ne vous ai jamais vu dans les parages »
_« Je viens de la forêt enchantée, j'ai commencé mon voyage il y a maintenant une semaine. Je suis passée par Astrub et je viens seulement d'arriver ici aujourd'hui »
_« De la forêt vous dites ? Mais ... » il hésita un instant avant de reprendre : « Accepteriez-vous de me suivre chez moi ? Je vous invite à déjeuner et vous allez me raconter tout ça »
Rosée hésita un moment, suivre comme ça un inconnu n'était pas très prudent. Mais l'homme avait l'air sincère. Elle finit par accepter son offre.


La maison de l'homme ne se trouvait pas loin de là. Une charmante maisonnette au bout d'une rue. Il ouvrit la porte et invita Rosée à y entrer. L'intérieur était très sobre, une petite cuisine bien rangée, une table en bois au centre de la pièces et quelques chaises. Une marmite gardait au chaud le repas au dessus de la cheminée mais il ne restait plus que les braises. Il invita la jeune femme à s'asseoir avant de remettre du bois dans le feu. Puis il ouvrit la marmite et mélangea son contenu. Un bonne odeur s'en dégageait.
_« J'espère que vous aimez la soupe de poissons ? » dit-il.
_« Je n'en ai jamais mangé mais j'ai hâte d'y goûter ! »
L'homme alla chercher des couverts dans un meuble de sa cuisine et les mit sur la table. Il prit les assiettes pour servir le repas, s'installa et ils commencèrent à manger. Rosée trouva ce plat très bon.
_« Alors comme ça, vous venez de la forêt. Racontez-moi votre histoire s'il-vous-plaît mademoiselle »
Elle s'exécuta et raconta toute son histoire, de sa découverte dans le tronc d'un arbre, des fées qui l'avaient éduquée comme leur propre fille, de sa vie dans la forêt, de son apprentissage et enfin de son départ de chez elle jusqu'à son arrivée dans cette ville. L'homme écoutait attentivement sans jamais lui couper la parole. Parfois, il mettait sa main devant sa bouche et ses yeux semblaient devenir très tristes. Quand elle eut fini, il resta silencieux un court instant avant de lui dire :
_« J'en étais sûr. Je pensais vous connaître et je n'avais pas tort. Je ne suis pas sûr de ce que je vais vous dire mais votre histoire correspond trop aux faits pour que ce soit un simple hasard »
_« Je vous écoute !» dit-elle très impatiente.
_« Et bien, il y a de ça 20 ans environ, j'étais ami avec un jeune couple qui venait juste d'avoir un enfant, une petite fille de quelques mois. D'ailleurs, la femme vous ressemblait comme deux gouttes d'eau à votre âge. Ils étaient heureux, la vie leur souriait. Malheureusement, une attaque eut lieu dans le village où ils habitaient. La garde brakmarienne attaquait tous civils. Ils avaient pour ordre d'arrêter seulement des bontariens mais dans leur folie après une défaite cuisante, ils étaient devenus fous et massacraient tout ce qui ceux qui croisaient leur chemin. Ils pillaient les maisons, les incendiaient, tuaient les villageois. Cette période a été vraiment horrible. Et ce couple, prit de panique, eut l'idée d'utiliser leurs pouvoirs magiques pour essayer de sauver leur enfant. Comme ils maîtrisaient comme vous les plantes, les arbres et tout ce qui était en rapport avec le végétal, ils déposèrent leur bébé dans le tronc d'un arbre et à l'aide d'une incantation, le firent téléporter ailleurs, au pied d'un autre arbre. Malheureusement, ils ignoraient où. Ils comptaient bien partir à sa recherche une fois qu'ils seraient en sûreté eux aussi mais ils n'eurent pas cette chance. Ils furent assassinés tous les deux. Moi, j'ai pû m'échapper de justesse. Je suis partie pendant des années à la recherche de cet enfant, sans aucun succès. Sûrement n'avais-je pas du chercher au bon endroit. Et vous voilà aujourd'hui, chez moi, à me raconter votre histoire. Je pense sincèrement que vous êtes cet enfant ...»




Il fallut quelques minutes à Rosée pour réaliser ce que l'homme venait de lui apprendre. Cela lui paraissait tellement fou. Comment le hasard pouvait-il être aussi manipulateur ?
_« Comment mes parents s'appelaient-ils ? »
_« Le nom de votre mère était Morwën, et votre père, Lorgan »
_« Avez-vous quelque chose qui appartenait à mes parents que je puisse récupérer ? » demanda-t-elle.
_« Non je suis désolé mademoiselle, tout a été perdu ce jour là dans les incendies. Il ne reste rien du tout leur ayant appartenu … En revanche, votre mère avait une nièce qui vivait sur l'ile de Frigost auparavant. Si je ne me trompe pas, cette dernière a fini par venir travailler sur le continent. Il me semble qu'elle gère une guilde non loin de là »
_« Où puis-je la trouver ?! »
_« Et bien … que je réfléchisse … Quand elle a quitté la maison de ses parents, elle s'est installée à Otomaï, puis elle a déménagé à Pandala … et maintenant … et bien il me semble qu'elle vit dans le village juste à côté de là où nous nous trouvons ! »

« Où ça ?! »
« Si mes souvenirs sont exacts, elles s'est installée depuis peu au port de Madrestam, dans une petite maison juste à côté de la mer. Son nom est Linaewenn je crois. Vous la trouverez sûrement là-bas »
Rosée finit son assiette d'une traite, remercia chaleureusement l'homme et partit sans attendre à la recherche de sa cousine.


Après avoir découvert tant de choses sur sa famille et ayant appris qu'une de ses cousines vivait non loin de là où se trouvait, Rosée se mit en quête de la retrouver. Le port de Madrestam n'était vraiment pas loin du château d'Amakna, à quelques centaines de mètres au Sud-Est. A la sortie de la ville fortifiée, elle arriva immédiatement sur le port. Il y avait une odeur d'iode et de poisson. Les bateaux tanguaient sur les flots, balancés par les vaguelettes et la douce brise. Cela faisait un bruit de tintement. Il y avait également les cris des mouettes qui volaient assez bas pour essayer de trouver des morceaux de poissons qui se seraient « enfuis » des cargaisons. Les maisons étaient de mignonnes petites demeures de pêcheurs, décorées de filets de pêche, d'étoiles de mer, peintes avec des dessins de poissons et de vagues. C'était vraiment une très belle petite bourgade, très calme, très reposante.
Rosée arriva près d'un pêcheur sur son bateau amarré, il classait ses poissons pêchés dans des caisses qu'il fermait ensuite pour les envoyer sur le marché. Elle lui demanda :
_« Excusez-moi monsieur, je cherche une personne vivant ici, elle s'appelle Linaewenn. Savez-vous où je pourrais la trouver s'il-vous-plaît ? »
_« Non, ça ne me dit rien du tout mademoiselle, désolé. Par contre, vous pourrez sûrement vous renseigner auprès de la capitainerie, ils connaissent tous les résidents du coin. Elle se trouve plus au Sud, vous ne pourrez pas la manquer »
_« Très bien, je vous remercie monsieur. Bonne journée »
Rosée se dirigea donc vers la capitainerie et y trouva des responsables. Elle les salua et leur demanda où elle pouvait trouver sa cousine. Après une brève recherche dans les registres, on lui indiqua l'adresse où vivait Linaewenn.
Arrivée devant la maison qu'on lui avait indiquée, Rosée frappa à la porte. Une voix semblant venir de l'étage par une fenêtre ouverte cria :
_« Oui j'arrive ! »
Des bruits de pas dans un escalier se firent entendre jusqu'à la porte, un craquement de loquet et la porte s'ouvrit. Une belle Ecaflip se trouvait devant elle, le pelage noir et brillant, de grands yeux perçants et deux petites dents acérées sortaient des deux cotés de sa bouche. Elle était habillée d'un simple « bout de tissu » rose qui lui couvrait la poitrine et qui se tenait fermé par des lacets à l'avant, un mini-sort vert fluo maintenu très bas sur ses hanches par une ceinture avec des petites pochettes de cuir pour ranger des choses dedans. Et elle avait de longues chaussettes violettes qui lui remontaient jusqu'aux genoux et des sandales en guise de chaussures. Un beau grelot doré étincelant ornait son cou. Elle était assez grande et mince.
Rosée se prosterna pour se présenter :
_« Bonjour, excusez-moi de vous déranger. On m'a dit que je pourrai vous trouver ici. Il semblerait que vous soyez ma cousine car je suis la fille de Morwën et Lorgan »
« Heu, c'est une mauvaise plaisanterie que vous me faites là ? » répondit Linaewenn en fronçant les sourcils.
_« Pas du tout, si vous m'accordez un peu de temps, je peux tout vous expliquer »
_« Soit, entrez et tentez de me convaincre. Asseyez-vous. Je vous sers quelque chose à boire ? »



Rosée entra dans la demeure de Linaewenn. C'était une belle petite maison toute décorée de matériel de pêche et d'objets marins. Elle s'assit et accepta une boisson proposée par Lina. Elle commença à expliquer toute son enfance, son projet de voyage et sa rencontre avec le vieille homme qui lui avait fait des confidences.
Lina resta d'abord silencieuse puis finit par dire :
_« Oui l'histoire que cet homme vous a raconté sur ma tante et son mari est vraie. Il devait vraiment les connaître. Quant à vous, votre histoire collerai bien. Même si nous ne sommes pas vraiment sûrs de votre identité, il est vrai que vous avez une certaine ressemblance avec Morwën quand elle avait votre âge. Il est plus que probable que vous soyez sa fille, et donc, ma cousine »
Rosée fut très soulagée de voir que cette Ecaflip prenait les choses si bien, sans la traiter de menteuse. En même temps, il est vrai que l'histoire du vieux était très convaincante. Lina se leva de table et dit :
_« Et bien alors, il me semble que nous pouvons nous tutoyer désormais, cousine. J'imagine, selon tes dires, que tu n'as nul part où aller actuellement maintenant que tu m'as trouvée ? Prends tes affaires et installe toi à l'étage dans la chambre. Je vais aménager un coin pour toi. Tu pourras utiliser la cuisine et la salle de bain comme il te conviendra »
Rosée, émue par tant de générosité, eut les larmes aux yeux et se jeta dans les bras de Lina :
_« Merci … merci beaucoup, pour tout, tu es vraiment gentille »
Lina pas très habituée aux démonstrations affectives, rougit puis se dégagea :
_« Hem … avec plaisir »
Quelques jours après son installation à Madrestam, Lina vint voir Rosée et lui dit :
_« Aujourd'hui, tu vas rencontrer beaucoup de monde. Il est temps que je te présente au reste de la famille ainsi qu'aux membres de la guilde. Prépare-toi, nous partons dans quelques minutes »
Rosée partit s'habiller et se coiffer puis sortit de la maison, là où l'attendait sa cousine. Elle était montée sur sa dragodinde :
_« Monte avec moi, nous irons plus vite ainsi. Nous avons de la route à faire pour rejoindre les autres »
_« Où allons-nous ? »
_« A Sufokia, c'est le QG de notre alliance. C'est un autre village côtier mais tout au Sud »
_« Ah, je ne connais pas encore ce coin, j'ai hâte de voir ça »
Elles commencèrent donc la route ensemble, quittant le port vers des champs où des fermiers labouraient et prenaient soin de leurs cultures. Certaines personnes saluaient Linaewenn sur le passage. Elles longèrent la côte par la plage, croisant quelques pêcheurs. Puis elles arrivèrent dans une zone plus boisée, assez inquiétante. Lina arrêta sa monture et scruta les lieux :
_« A partir de là, il faudra être prudentes. C'est infesté de bandits ici. Ils n'hésiteront pas à se jeter sur nous pour nous détrousser. Il faut être très vigilant et il va falloir se préparer à se défendre si besoin » dit-elle en dégainant une de ses dagues.
Rosée n'était vraiment pas rassurée, elle qui n'avait encore jamais combattu. Mais la détermination de Lina lui redonnait confiance.
Elles avancèrent prudemment, scrutant le moindre mouvement suspect à travers les arbres. Elle aperçurent un groupe de brigands qui buvaient des chopes de bière autour d'un feu. Ils riaient et parlaient fort, ils ne faisaient pas attention à ce qui se passait autour d'eux.
_« Nous allons les contourner » chuchota Lina.
Elles firent un détour et passèrent silencieusement derrière un tas d'arbre. Personne ne les avait remarquée. Elles aperçurent l'entrée du village de Sufokia au loin, grand édifice de pierre sortant des mers. Elles étaient presque en sûreté, une fois qu'elles seraient sorties de cette zone. C'est alors qu'un mineur sortit de l'ombre et courut sur elles, brandissant une pioche au dessus de sa tête.


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://linaewenn.skyrock.com/
Suriccat
Firefoux bavard
Firefoux bavard
avatar

Masculin Age : 20
Poissons Buffle
Messages : 136
Localisation : Paris

Feuille de personnage
Classe: Xelor
Type: Multi-élément
Niveau: 200

MessageSujet: Re: Rosée-Précieuse   Lun 12 Oct - 23:08:53

Magnifique RP
Très bien écrit
Mais elle est où la suite? :'(

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Linaewenn
Administrateur
Administrateur
avatar

Féminin Age : 30
Vierge Chat
Messages : 1582
Localisation : Bretagne

Feuille de personnage
Classe: Ecaflip
Type: Terre
Niveau: 200

MessageSujet: Re: Rosée-Précieuse   Mar 13 Oct - 8:56:13

Je ne l'ai pas encore écrite, il faut que je m'y remette.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://linaewenn.skyrock.com/
Suriccat
Firefoux bavard
Firefoux bavard
avatar

Masculin Age : 20
Poissons Buffle
Messages : 136
Localisation : Paris

Feuille de personnage
Classe: Xelor
Type: Multi-élément
Niveau: 200

MessageSujet: Re: Rosée-Précieuse   Mar 13 Oct - 13:40:26

Aller au boulot
J'attend impatiemment :)

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Rosée-Précieuse
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rosée-Précieuse
» Les battements de l'eau précieuse
» Votre rosé de l'année...
» Rosé 2011 du Clos des Lambrays
» Guide des vins rosés 2015

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Guilde Saka-Makabé (Hecate) :: LES SAKAMABECIENS :: LA TAVERNE FRIGOSTIENNE :: 
Rôle Play (RP)
-
Sauter vers: